Habilitation électrique "L"

Opérations électriques sur véhicules et engins ayant une source d’énergie électrique embarquée

Détails de la formation

Public visé

Chefs d’ateliers, mécaniciens et personnels spécialisés devant organiser le travail ou réaliser des opérations électriques sur des véhicules et engins à motorisation thermique, électrique ou hybride (voir synoptiques en annexe).

Habilitations visées 

B1L, B1VL, B1XL, B2L, B2VL, B2XL, BCL, BRL, BEL

(y compris attributs : Dépannage remorquage, Déconstruction, Contrôle technique, Crash test & homologation, Service de secours, Opération batterie, Essai, Expertise auto).

Prérequis

  • Aptitude médicale attestée par le service de santé au travail.
  • Maitrise des tâches électriques à réaliser sur lesvéhicules ou engins concernés par son activité.
  • Avoir suivi la formation « Personne avertie » ou en maîtriser le contenu (attesté par l’employeur).

Justification de l’action

  • Formation et évaluation obligatoires (articles R4141-13, R4141-14 et R4544-3 du Code du Travail).
  • Norme NF C 18-550, recommandée par l’arrêté du 20 novembre 2017.

Durée de l’action

  • Formation théorique en groupe : 7 heures
  • Formation pratique en groupe : 2 à 3 heures.
  • Evaluation individuelle des acquis : 30 à 40 minutes par personne et par habilitation visée.

Nombre de participants par groupe

  • 10 personnes maximum en formation théorique.
  • 6 personnes maximum en formation pratique et en évaluation si la durée totale de l’action est de 14 heures ; jusqu’à 10 personnes maximum si la durée totale est supérieure. Ces effectifs s’entendent pour 1 habilitation par personne.

Contenu théorique et pratique

Le contenu exhaustif est celui prescrit par l’Annexe C de la norme NF C 18-550, soit en synthèse :

  •  Les travaux avec ou sans voisinage, hors tension et sous tension, et le rôle des différents acteurs.
  •  L’organisation et l’exécution des opérations propres à chaque habilitation (chiffre, lettre et/ou attribut).
  •  L’analyse du risque électrique selon les zones d’environnement, et les prescriptions de sécurité correspondantes.
  •  Les documents nécessaires aux travaux hors tension.
  •  L’identification, la vérification et l’utilisation des matériels, de l’outillage et des équipements de protection individuelle.
  •  La conduite à tenir en cas d’accident ou d’incendie.

Sanction de l’action

Avis écrit du formateur, précisant le cas échéant pour quelles opérations il valide les savoirs et le savoir-faire de chaque personne évaluée.

Objectif pédagogique général

Etre capable d’intégrer la prévention du risque électrique lors de l’exécution de ses tâches habituelles, dans son établissement.

Moyens et méthodes pédagogiques

  • Formateur en prévention des risques professionnels, titulaire d’une attestation de compétence délivrée par l’organisme à l’issue d’une validation de son aptitude à assurer spécifiquement cette formation.
  • Supports d’animation standardisés, utilisés en vidéo-projection lors d’un face à face pédagogique en salle.
  • Apprentissage pratique basé sur l’acquisition progressive des techniques, au cours d’une succession d’exercices individuels.

Modalités d’évaluation individuelle des acquis

  • Evaluations formatives et évaluation sommative, formalisées par écrit, comportant un questionnement oral et une mise en situation pratique représentative des tâches assignées par l’employeur du bénéficiaire, selon un processus standardisé.
  • En cas de formation dans notre centre, le formateur pourra rendre un avis sur la capacité à réaliser des tâches spécifiques à l’établissement du bénéficiaire, seulement si elles ont été prises en compte lors de ladéfinition du besoin et validées par nos soins.

Moyens techniques requis

  • Pour les apports théoriques : salle de cours, tables, chaises, mur clair pour la projection, tableau papier ou effaçable.
  • Pour les apports pratiques : zone d’évolution exempte de co-activité, moyens de balisage de la zone, véhicule ou engin thermique, électrique ou hybride représentatif de l’activité des bénéficiaires, outillage nécessaire aux tâches assignées parl’employeur, documents de l’établissement conformes à l’annexe B de la norme (ex. : ordre de réparation, fiche de travail, instruction de sécurité, attestation de consignation, etc.).
  • En cas de formation dans notre centre, ces moyens sont à notre charge. En cas de formation intra-entreprise, ils doivent être garantis par l’employeur des bénéficiaires. Les équipements doivent être conformes à la règlementation sans quoi la formation ne pourra pas avoir lieu.

Sécurité

Dans l’entreprise comme en centre de formation, les bénéficiaires devront, selon les tâches qu’ils effectuent, posséder les équipements suivants, déterminés et remis par leur employeur :Chaussures de sécurité (NF EN 60903), Gants isolants (NF EN 60903), sur-gants (NF EN 388), Ecran facial (NF EN 166), Dispositif de VAT (NF EN 61243-3), Tapis isolant (NF EN 61111), nappe isolante (NF EN 61112), Outils (NF EN 60900).

En cas de formation intra-entreprise, les moyens alloués à la formation devront être présentés au formateur dès son arrivée, afin de vérifier leur adéquation aux impératifs techniques et de sécurité réglementaires. Nos formateurs ont la délégation pour signer les plans de prévention.

 

Un renseignement ?
Un devis ?

Nos
références